Présentation

A la limite de la plaine du Forez, traversée par la Loire et aux pieds des Monts du Forez qui forment une frontière géographique entre l’Auvergne et la Région Rhône-Alpes, MONTBRISON est à : 95 km de Lyon 370 km de Marseille 30 km de St Etienne 240 km de Genève 100 km de Clermont-Ferrand

Un environnement agréable

Ville "4 Fleurs" : www.villes-et-villages-fleuris.com Proximité des Monts du Forez, Station de Ski de Chalmazel : www.station-chalmazel.com Ecopole du Forez, plus grande réserve ornithologique de la Région : http://www.frapna.org/a-propos-de-la-frapna.html Réserve de Biterne www.chasseurdefrance.com Etang de Savigneux (pêche, jeux pour enfants) Protection active de l’environnement : déchetterie, tri sélectif pour recyclage : www.ecoemballages.fr

Histoire

L’histoire de Montbrison commence au Moyen Age et elle est intimement liée à celle des Comtes de Forez. Du premier, Guillaume qui fut mis en possession du Comté en 877 par Charles le Chauve, petit-fils de Charlemagne au dernier, le connétable Charles de Bourbon, mort sous les murs de Rome en 1527, ils forment une longue lignée de seigneurs puissants et valeureux dont certains ont laissé un nom et des oeuvres durables. L’ancien hôpital Guillaume III a fondé en 1090 un hôpital qui fut transféré en 1217 sur les berges du Vizézy à l’emplacement où il se trouve encore aujourd’hui, même s’il a depuis perdu sa vocation initiale. A cette époque s’élevait un château sur la butte du Calvaire, il était dominé par un imposant donjon et entouré d’une double enceinte construite par Guy II, château dont subsistent quatre tours et une muraille, au pied du Collège Victor de Laprade, rue Claude Henrys et rue des Prisons ainsi qu’une seule tour, la tour de la Barrière. Le château fût démoli en juillet 1596. La collégiale Guy IV a paré Montbrison de son plus beau joyau : la collégiale Notre Dame d’Espérance dont la première pierre fût posée le 23 novembre 1226. La salle héraldique de la Diana) monument unique en France fût construite en 1295 par Jehan 1er et décorée à l’occasion de son mariage avec Alix de Viennois de 1728 caissons. Pour plus d'informations : http://www.loireforez.com/

La gastronomie

La Fourme de Montbrison a obtenu son AOC en 2002. Ce fromage aussi savoureux qu’ancien, vous tentera sur une tranche de pain de seigle chaud. En obtenant leur AOC en 2000, les producteurs des Vins des Côtes du Forez se sont vus récompensés de leurs efforts dans le processus d’amélioration de la qualité des vins produits. Nos deux produits phares sont fêtés chaque année le premier week-end d’octobre à Montbrison, capitale historique du Forez.

Montbrison, capitale du Forez, harmonieusement traversée par la rivière, le Visézy aux quais abondamment fleuris offre la découverte d ‘une architecture ancienne et donne un avant-goût des cités du sud blottie au pied des monts du forez et au contact de la plaine et de nombreux étangs, la cité a toujours été un lieu d’échange économique.

Un patrimoine historique riche

Pays d’Art et d’Histoire du Forez : www.vpah.culture.fr
Des Monuments : Collégiale Notre-Dame d’Espérance, Salle Héraldique de la Diana,… www.ladiana.com
Sous-Préfecture de la Loire (Préfecture de 1795 à 1856)

Une population en pleine croissance

Plus de 19 000 habitants répartis sur les communes de Montbrison, Savigneux et Champdieu.
Une évolution démographique de 4,8% depuis 1990
25% de la population du canton a entre 0 et 19 ans.
Un taux de chômage de 11,8% (12,8% dans la Loire).
Secteur d’influence de plus de 80 000 habitants au Centre-Ouest du Département.

Dans son environnement immédiat, on trouve

Dans les Monts du Forez
Point culminant : Pierre-sur-haute 1640m. Forêts, Hautes Chaumes du Forez, rivières et ruisseaux, pêche, sentiers de randonnée balisés, gîtes ruraux, auberges rurales.
Station de sports d’hiver de Chalmazel à 30 km, 12 km de pistes (3 pistes vertes, 2 bleus, 3 rouges et 1 noire), un snowpark permanent, 1 piste éclairée, 1 télésiège débrayable 4 places, 7 téléskis, 53 canons à neige.
Centre de ski de fond du Col de la Loge à 30 km ; 40 kms de pistes damées et balisées.

Dans la plaine du Forez
Etangs, plans d’eau, réserves, chasse, pêche, châteaux.
Château Renaissance de la Bâtie d’Urfé.

Sa qualité de ville-centre lui permet d’accueillir un grand nombre de services publics sur son territoire.